Gibmedia

Freemium : nouveau modèle de monétisation ?

le 5 février 2015 dans Micro-paiement & Paiement par Gibmedia

Dans la sphère numérique, la stratégie du modèle Freemium est simple : séduire les internautes en leur offrant la possibilité de bénéficier gratuitement et facilement d’une offre de service. Aucune surprise : l’offre est clairement définie et limitée en termes de fonctionnalités ou durée d’utilisation. Reste ensuite à inciter l’utilisateur à investir dans la version complète et payante du service.

La recette du succès ?

Laisser le temps au client tester de l’offre, d‘approuver son utilité et sa performance. Le laisser maître également de sa décision d’achat. Une fois convaincu, l’utilisateur franchit alors le pas et n’hésite pas à payer pour profiter de fonctionnalités plus étendues. La rentabilité du modèle repose sur la part d’utilisateurs qui acceptent de payer et qui, par là-même financent l’ensemble du système.


freemium

Un taux de viralité gagnant

Le concept du « Essayez avant d’acheter » est toujours efficace, à condition que l’utilisateur soit satisfait. Dès lors, il devient prescripteur ; le bouche à oreille favorise alors la création d’une base d’utilisateurs conséquente à exploiter.

La communauté LinkedIn en est un bel exemple. En incitant ses membres à opter pour le statut premium, Linkedin promet à tout abonné des avantages privilégiés.

Néanmoins, attention à être clair sur la frontière entre les services accessibles gratuitement et ceux pour lesquels il est nécessaire de payer ! Apple avait d’ailleurs dû débourser 32,5 millions de dollars** aux parents d’enfants qui avaient réalisés des achats « in-app » pour acquérir des niveaux supplémentaires.

Sources :

* frenchweb.fr 28/03/2014

** lefigaro.fr/économie 17/01/2014

Laisser un commentaire