Gibmedia

Gibmedia victime d’une utilisation frauduleuse de ses ressources

le 23 juin 2016 dans Actualités Groupe par Gibmedia

Le 21 Juin après-midi, la société Gibmedia a été victime d’une campagne de spam lui portant gravement préjudice. Par le biais de SMS ou d’appels avec message vocal anxiogène (vague d’attentats en France) se revendiquant du Ministère de l’Intérieur, cette campagne incitait les destinataires à contacter le 3600 ou à envoyer « attentat » au 81052 et au 81032 afin d’assurer qu’ils étaient en sécurité. Les trois ressources (3600, 81052 et 81032) vers lesquelles cette fraude renvoyait sont la propriété de la société Gibmedia et ont été détournées frauduleusement dans l’unique but de nuire à la réputation de l’entreprise. À aucun moment cette utilisation frauduleuse n’a été le fait de l’entreprise Gibmedia, d’un de ses collaborateurs ou de ses clients : les appels provenaient d’un seul et même numéro, le 09 73 72 92 70, et les envois de SMS du 0644608656 qui ne sont pas la propriété du Groupe. Pour réagir au plus vite, Gibmedia a immédiatement suspendu les deux numéros et fait constater ces agissements frauduleux par huissier de Justice. Compte tenu de la gravité des faits, un signalement a également été déposé auprès de la Brigade d’Enquêtes sur les Fraudes aux Technologies de l’Information (BEFTI) et une plainte au Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Paris a été déposée. Une telle campagne, conçue aux seules fins de déstabilisation de l’entreprise, dans un contexte national et social très tendu, tout en exploitant la peur des citoyens, est strictement intolérable. Au-delà de Gibmedia, cette campagne porte atteinte à la fois au Ministère de l’Intérieur, victime d’usurpation d’identité et à l’ensemble des acteurs de l’écosystème des télécommunications, dont les opérateurs. Gibmedia met tout en œuvre afin d’éclaircir l’origine de cette campagne très ciblée, en collaborant étroitement à la fois avec le Ministère de l’Intérieur et les acteurs concernés.

Laisser un commentaire